Skip to content

10 conseils d’experts en marketing pour augmenter les ventes dans votre restaurant

Si vous avez un restaurant, vous saurez qu’il n’est pas facile de valoriser votre entreprise comme vous pensez qu’elle le mérite. En d’autres termes, vous vous demandez pourquoi le restaurant de votre concurrent le fait et le vôtre ne le fait pas. Cette fois, nous avons les meilleurs conseils d’experts en marketing du secteur qui ont partagé avec nous dans les idées du jour pour gagner plus et dépenser moins dans votre restaurant, organisé par Gastrouniversia.

Que disent les experts ?

1. Vente croisée ou vente croisée

Pour Nicolás Ayela, Directeur Général du Groupe NIMA et grand expert en marketing, ce concept est fondamental lorsqu’il s’agit d’obtenir, en plus du feedback positif du client, un cross-selling. Et il s’agit d’offrir au client quelque chose avec sa consommation, qu’il s’agisse d’un apéritif ou d’un détail. Cela encourage à continuer à consommer ou à fidéliser les clients qui ne le sont pas encore.

2. Effet de vide et chronologie d’un restaurant

Un autre concept que Nicolás a partagé avec nous était celui de la ligne du temps d’un local et ce que cela signifie. Il fait référence à l’horaire d’un restaurant et aux heures où il est de plus en plus visité par ses clients. Lorsque votre restaurant est moins fréquenté, les offres et les promotions devraient être les protagonistes.

L’effet de vide fait référence aux moments de ” vide ” (qui vaut la redondance) dans un restaurant où les clients peuvent ressentir le besoin d’attention de la part du service pendant leur visite, par exemple ? Quand l’un des convives a un verre vide (mais pas l’autre), au moment où il a fini de manger et attend que quelqu’un lui donne le menu des desserts, etc. Ces occasions devraient être mises à profit par le service à table.

3. La communication comme fondement solide de la réussite

Ramón Dios, PDG de Gastrocoaching et propriétaire de El Mesón de Fuencarral, en plus d’être un expert en marketing, nous a laissé comme propriétaire que la (bonne) communication entre employés, propriétaires et clients est la base du succès d’un hôtel.

Pour lui, l’équipe est l’un des piliers fondamentaux de toute entreprise. L’objectif est que tous les membres intègrent le projet d’entreprise comme leur propre projet. Et cela est possible grâce à la rétroaction à toutes les échelles de l’entreprise, à la fois horizontalement et verticalement, chaque membre étant considéré comme unique. L’empathie entre l’employeur et l’employé se reflétera dans l’empathie entre l’employé et le client.

4. Mistery Shopper ou le client qui s’infiltre dans le restaurant

En tant que chef infiltré, cette émission de télévision dans laquelle le patron d’une entreprise prétend être un employé pour travailler de vous à vous avec ses employés et de savoir comment ils fonctionnent dans le poste, une autre bonne idée pour votre restaurant que Ramon nous laisse pourrait être d’embaucher ou de demander la faveur à quelqu’un afin que, comme un client anonyme, il vient au restaurant et vit l’expérience complète de manger ou manger et traiter avec le service, afin d’évaluer et de mettre note à la place. Tout, penser à améliorer l’expérience du consommateur pour l’avenir.

5. Positionnement et visibilité dans les réseaux sociaux

Pour Diego Coquillat, PDG de 10restaurantes.es et l’un des grands experts du marketing et des réseaux sociaux, ” la transformation numérique du secteur de la restauration est basée sur la théorie des 5 P : porte numérique, conseil numérique, prestige numérique, personnalisation numérique et personnes “. Des idées basées sur les données les plus éloquentes :

“92% des utilisateurs de moteurs de recherche surfent pour trouver des restaurants et 76% d’entre eux réservent en ligne”

Diego Coquillat

Ainsi, avec Coquillat, nous tirons une conclusion importante : si votre restaurant n’est pas sur Internet, vous perdez une audience considérable. C’est le moyen en ligne d’inviter vos futurs clients à venir faire un tour et à apprendre à connaître votre entreprise. De cette façon, vous leur donnez la possibilité de vous laisser ce conseil en ligne sous la forme d’un commentaire ou d’une recommandation. Et une fois cela réalisé, le prestige (numérique) vous appartiendra.

6. Personnalisation numérique et service à la clientèle

Nous continuons avec les P de Coquillat et traitons l’aspect le plus humain. Avec la personnalisation, nous nous adaptons aux besoins de chaque client pour atteindre, en plus d’offrir un bien et un service, une expérience unique (un événement, un menu, un dîner intime…).

Et, d’autre part, le service à la clientèle qui doit être avant, pendant et après l’achat. Et en outre, individualisé, que ce soit au moment de la réservation, si le client a des doutes, au point de vente ou dans les critiques et commentaires obtenus après votre visite.

Tout cela sans oublier que “le succès en ligne est toujours une conséquence du succès hors ligne”.

7. Tendances internationales et marché des véhicules multisegments

Sur la base des idées avancées par Eva Ballarín, Hospitality Consultant ou consultante indépendante experte en marketing et restauration, nous pouvons affirmer que les tendances internationales actuelles du marketing gastronomique incluent un concept que, en termes cinématographiques, nous appellerions crossover, qui consiste à réunir les tendances et les idées qui fonctionnent bien séparément dans une même proposition.

Ainsi, ce qu’Eva appelle l’amélioration de la santé allie le concept de l’emporter à celui de l’alimentation saine. C’est une tendance qui profite de la nécessité de manger sainement à la maison ou lorsque vous êtes pressé. Un exemple réussi de ce concept est la chaîne britannique Pret a Manger, qui a réussi à ouvrir plus de 300 magasins au Royaume-Uni et à l’étranger.

8. Halles alimentaires ou marchés émergents

Il y a quelques années que ces marchés gastronomiques ont commencé à proliférer dans les grandes villes, ils sont loin du marché typique des vieux quartiers et offrent une proposition différente.

Non seulement les marchés reconvertis, comme le Mercado de San Miguel ou le Mercado de San Antón à Madrid, mais aussi les espaces dont l’atmosphère et l’offre transcendent l’idée de marché et deviennent un espace culturel gastronomique où vivre non pas un mais autant d’expériences que de propositions gastronomiques incluent le local. Un des exemples qu’Eva nous a donnés est Platea, également à Madrid, qui, comme ils se définissent eux-mêmes, constituent le plus grand centre gastronomique de loisirs en Europe.

9. Mise en scène

En réutilisant un concept audiovisuel (de ceux que nous aimons tant) nous pouvons définir ce qu’Eva appelle l’apparence physique d’un restaurant, l’essence qu’elle transmet, qui nous est donnée par le mobilier des lieux et l’équipe, et cette dernière dans le but de répondre aux attentes du client et de respirer la personnalité des lieux, agissant en retour avec l’image des lieux.

D’autre part, la lettre doit capter l’attention à première vue, en fusionnant le design et le contenu d’une manière harmonieuse, en groupant les produits, en aidant sa lecture et en la simplifiant, en donnant lieu (même explicitement, en le laissant par écrit) que tout doute sera résolu par le personnel.

10. Services à valeur ajoutée

A la fin de son discours, Eva a souligné certains des derniers services de tendances. Parce que pour savoir comment tirer le meilleur parti de votre local, vous devez être au courant des tendances gastro du moment et les adapter. Essayer de ne pas en perdre la personnalité, bien sûr.

Ainsi, vous pouvez proposer à vos clients des expériences qui apportent un plus à leur style de vie. L’apéritif du week-end ou l’après travail quotidien sont déjà à la mode depuis quelques années. Surtout parmi les gourmets les plus hardcore. D’autres services que vous ne devez pas ignorer dans votre restaurant sont la livraison et Take Away. Ils sont de plus en plus demandés. Sans oublier les avantages qu’offre (pour vous et vos clients) l’intégration d’un service WiFi social dans vos locaux.

P.S. 1 : Lequel de ces conseils vous semble le plus approprié ? en avez-vous déjà commencé un dans votre magasin ? dites-le nous dans vos commentaires !